fbpx

Tentative de cambriolage chez Nikos Aliagas : cinq individus condamnés à des peines de prison

L’année 2024 n’a pas commencé sous les meilleurs auspices pour Nikos Aliagas, célèbre animateur de Star Academy. Dans la nuit du 1ᵉʳ au 2 janvier, sa résidence située à Fontenay-sous-Bois dans le Val-de-Marne a été la cible d’une tentative de cambriolage. Heureusement pour lui, l’affaire a rapidement été prise en main par les forces de l’ordre et les suspects ont été traduits en justice.

Nikos Aliagas: une nouvelle année tourmentée pour l’animateur vedette

Depuis plusieurs semaines, une tendance inquiétante s’est installée, créant une véritable frénésie : les vols à domicile et les cambriolages ciblant les personnalités publiques se multiplient de manière alarmante. Parmi les nombreuses victimes récentes, on compte des noms aussi prestigieux que Vitaa, Anne-Sophie Lapix, Ciryl Gane et Bruno Guillon. Récemment, une personnalité particulièrement en vue, actuellement sous les feux des projecteurs, a également été visée par ces actes criminels, il s’agit de nikos Aliagas, l’animateur de la Star Academy.

La scène s’était déroulée dans la nuit du 1ᵉʳ au 2 janvier. Les cinq individus avaient pénétré par effraction dans le jardin de la résidence de Nikos Aliagas, qui venait alors d’entamer sa nouvelle année en compagnie de ses proches.

Ensuite, une course poursuite s’engage, avec pour objectif de capturer les individus soupçonnés de cambriolage, et elle se poursuit jusqu’à ce qu’ils soient finalement appréhendés et placés en garde à vue. Par la suite, l’animateur est convoqué afin de déposer une plainte dans le cadre de cette affaire.

Cinq individus condamnés à des peines de prison ferme

le célèbre présentateur de la Star Academy, a finalement connu une issue favorable avec l’aboutissement de son droit à la justice. En effet, selon les informations révélées par le Parisien, mardi 30 janvier 2024, les cinq hommes âgés de 19 à 23 ans impliqués dans cette affaire ont comparu devant le tribunal correctionnel de Créteil, dans le Val-de-Marne. Selon les informations rapportées par, ils ont tous été reconnus coupables et condamnés à des peines de prison ferme allant de un à deux ans.